Jean Monbourquette : ennemis et projection

Apprivoiser son ombre[…] à la réflexion, l’amour des ennemis paraîtra moins déraisonnable à qui tiendra compte du fait que très souvent nous fabriquons nos propres ennemis en leur faisant porter le poids de notre ombre.

Le jour où les individus et les collectivités prendront conscience de cela et apprendront à se réapproprier leurs projections, ils s’en trouveront enrichis et découvriront chez les autres non pas des « ennemis », mais bien des « voisins »… et ils seront moins portés à leur déclarer la guerre. Mais tant qu’ils ne s’appliqueront pas à y travailler, ils pourront s’attendre à être victimes de leurs propres projections, comme le signale ce proverbe hindou : « Choisissez bien vos ennemis, car dans peu de temps vous deviendrez semblables à eux. »

— Jean Monbourquette, Apprivoiser son ombre : le côté mal aimé de soi

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s