Marie-Laure Colonna : La fin du patriarcat : pour quelles mutations ?

CahiersJungiens

« Au delà des problématiques personnelles de nos analysants, leurs symptômes et l’interprétation de leurs rêves les plus profonds illustrent aussi les rythmes, les progrès et les reculs de la psyché collective. L’auteur applique cet angle de vue, cher à Jung, à la question très actuelle des mutations de l’esprit patriarcal devant l’émergence de nouvelles formes de conscience liées à la revalorisation de la féminité. L’interprétation de ces songes ouvre à une conception du monde ou le « logos du féminin », l’intelligence réceptrice, (et non pas seulement son éros) vient réunir les opposés dissociés actuellement par l’unilatéralité prométhéenne du principe masculin dans la culture et dans la société occidentale. »

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s