Marie-Louise von Franz : sur l’inconscient instinctif

« Ce n’est que lorsque nous pouvons accepter pleinement l’inconscient instinctif que celui-ci peut produire l’eau de la vie. Ainsi, il peut arriver que l’on désire entreprendre une tâche quelconque, et que l’on ressente pourtant de l’ennui ou de la lassitude à l’idée de se mettre au travail ; mais dès que l’on commence à y investir de l’énergie, celle-ci se met à couler : on a ouvert la source. […] Il est des cas où il faut faire le premier pas et investir de l’énergie avant d’être payé de retour. »

— Marie-Louise von Franz, L’Ombre et le mal dans les contes de fées

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s