Un monde de choix

A la croisée des chemins

A la croisée des chemins – Nicole Vasseur, pastelliste

Durant le long et difficile voyage vers soi que l’on entreprend grâce aux rêves  les constructions passéistes s’effrite petit à petit, et certains modes de comportement inadaptés disparaissent, des nouvelles possibilités surviennent qui nous réjouissent.
Pourtant, on est parfois obligé de rebrousser chemin : quelle est donc cette chose à laquelle on se heurte ?

Dans la légende, Perceval omet de poser la question concernant le Graal, et c’est là son erreur.
Celui qui s’est mis en chemin comprend cependant toute l’importance de devenir conscient — et donc toute l’importance des questions.
C’est par le questionnement que l’on apprend par exemple qu’il existe dans notre lignée un héritage qui s’est transmis à travers les générations.
C’est par le questionnement que l’on constate qu’un principe alimentait de façon souterraine certaines de nos propres tendances — comme par exemple celle qui consiste à vivre en dehors de soi ou d’une façon aussi impersonnelle que possible, avec parfois à l’arrière-plan l’idée de se nuire à soi-même jusqu’à l’auto-destruction.

Le questionnement et la prise de conscience permettent le face à face avec l’ombre familiale et font naître dans le même temps un monde de choix qui met un terme à des problèmes restés trop longtemps sans solution.

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s