Marie-Louise von Franz, anima et animus

Ame et archétypes« L’anima et l’animus sont retournés dans l’inconscient des hommes et des femmes et, comme l’a montré Jung, créent des complications dans leurs relations. Nous pouvons attribuer à ce fait le nombre considérable de mariages qui se brisent de nos jours.
Lorsque l’anima montre ses côtés négatifs — ce qui arrive surtout quand l’homme n’est pas conscient d’elle —, elle se manifeste par des états irrationnels, des éclats de mauvaise humeur, de brusques et venimeux accès de froideur ou de sentimentalité, des explosions hystériques, des fantasmes sexuels déconnectés de la réalité et, last but not least, elle incite l’homme à choisir une femme qui ne lui convient pas. Elle peut provoquer des états de possession totale. […] Dans d’autres cas, l’anima rend les hommes plaintifs et déprimés, aussi infantilement jaloux qu’une femme souffrant d’un sentiment d’infériorité, ou encore vaniteux. Tout cela irrite grandement l’entourage et particulièrement les femmes.
Un animus inconscient rend les femmes querelleuses, têtues et parfois brutales, ou alors il les pousse à jouer un rôle ou à parler à côté du sujet — autant de choses que les hommes n’aiment pas chez les femmes. Sous l’influence de l’anima et de l’animus, tout le monde en vient à mentir. »

— Marie-Louise von Franz, Âme et archétypes

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s