Marie-Louise von Franz : solitude

« … l’une des attitudes les plus fréquentes qui rendent vulnérable aux attaques des esprits est un goût excessif pour la solitude. (…) la solitude invite les puissances de l’au-delà à se manifester, en bien ou en mal.
L’explication psychologique en est que la quantité d’énergie utilisée normalement dans la relation avec l’entourage revient en ce cas vers le sujet et active l’inconscient.
Si l’on demeure longtemps seul, l’inconscient est renforcé, pour le meilleur et pour le pire : on se battra avec le diable, ou l’on aura une expérience numineuse, ou les deux à la fois. On lit, à propos de ceux qui dans le passé, se retiraient ainsi dans l’introversion, à la recherche de la sainteté, qu’ils étaient tourmentés par les démons, ce qui s’explique par le fait qu’au début l’apport d’énergie libéré par cette retraite renforce les complexes autonomes de l’inconscient. »

— Marie-Louise von Franz, L’Ombre et le mal dans les contes de fées

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s