Elle

Ombre et lumièreLorsque nous nous détournons du mode de fonctionnement patriarcal — suffisamment longtemps pour que la voix du féminin se fasse entendre de nouveau — nous découvrons qu’elle est avant tout présence.
Peu importe les mots, sa présence seule suffit.
Elle est invitation à l’ouverture, invitation à la vérité du cœur blessé, invitation à l’intimité avec la plus profonde souffrance et au pouvoir éminemment réparateur de ce partage.
Elle est cet extraordinaire espace dans lequel le temps a sa propre mesure, et ce formidable contenant qui nous accueille tout entiers.
Et nous voilà touchés, émus, bouleversés, éplorés, effondrés…
Alors elle est l’hiver, elle est la glace, elle est la mort qui vient cueillir ce qui de nous doit désormais disparaître ; elle devient ce tombeau accueillant qui nous décompose ; et puis elle est le vide au-dessus duquel elle étendra son manteau de noirceur — un vide qui demandera en son temps à être rempli.
Elle est cette nuit obscure de l’âme qui protège ce que nous ne voyons pas encore mais qui bientôt germera… Et la voilà printemps qui nous voit renaître, tout étonnés d’être régénérés…
Elle est cette lourdeur sans laquelle la nouveauté ne serait guère possible, porteuse de projets qui donneront des fruits à son été. Lorsque survient l’automne, c’est encore elle qui sonnera l’heure du bilan et de la récolte.
Elle est cette voix de nature, avec ce rythme qui n’appartient qu’à elle, qui se meut en avant et qui se retirera bientôt, elle est les larmes qui pleuvent des nuages de nos vies et qui irriguent la terre de nos âmes desséchées…
Avec une infinie patience, elle remplit notre coupe de ses fruits tantôt symboliques, tantôt de saison, tantôt amers et tantôt savoureux.
Elle est Souveraine, éternellement changeante, elle qui se fait souvent miroir pour mieux nous re-connaître…
Tantôt pleine de compassion et de bienveillance, elle exigera pourtant de nous le pire des sacrifices… et l’on s’exécutera bien volontiers, pour vivre la mort avant la mort.
Qu’advient-il de nous après ce Fiat
Les plus belles hymnes à l’amour en témoignent largement.

Publicités

2 réflexions sur “Elle

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s