David Whyte : Le Puits de chagrin

Where Many Rivers Meet
Ceux qui ne se laisseront pas glisser sous

la surface immobile du puits de chagrin
descendant à travers ses eaux noires
vers l’endroit où l’on ne peut pas respirer
ne connaîtront jamais la source à laquelle on s’abreuve,
l’eau secrète, froide et claire,
ni ne trouveront, miroitantes dans les ténèbres,
les petites pièces rondes
jetées par ceux qui désiraient autre chose.

 

— David Whyte, Where Many Rivers Meet 
©1990 Many Rivers Press

Publicités

2 réflexions sur “David Whyte : Le Puits de chagrin

  1. Amezeg dit :

    Fuir, se retirer en ce lieu où la lumière naissant de l’obscurité recoud d’un très fin fil doré les blessures et dissout l’inévitable chagrin qui ennoie le cœur à la douce chaleur d’un rayon de sourire infini relevant sans s’épuiser le défi de toute vie vécue. Confluence des courants de guérison au sein de l’être que la Vie éprouve, élargissant ainsi la coupe de chair et d’âme qui La reçoit et L’embrasse…

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s