Introduction à la psychologie jungienne : l’animus

introduction à la psychologie JungienneL’animus découvert comme il l’est le plus souvent, c’est-à-dire dans des circonstances désagréables, souffre [d’une mauvaise] réputation. C’est de cette façon que nous découvrons la plupart des faits psychologiques, car tant qu’ils se déroulent sans accroc, personne ne cherche à les comprendre. Ce n’est que lorsque des problèmes surviennent que l’on se trouve acculé à avoir une attitude consciente envers nos processus psychiques. Du fait qu’on le découvre généralement lors de circonstances déplaisantes, l’animus a donc hérité d’une mauvaise réputation bien qu’il ait évidemment une fonction positive éminemment importante puisqu’il permet la relation à l’inconscient. — CG Jung,

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s