Evelyn Underhill : la mystique

mysticism« Dans la mystique, l’amour de la vérité — à l’origine de toute philosophie —, quitte la sphère purement intellectuelle et revêt l’aspect évident d’une passion personnelle.
Là où le philosophe suppose et argumente, le mystique expérimente, constate et de ce fait, parle le langage déconcertant de la prime expérience et non celui de l’élégante dialectique de la Faculté.
Tandis que l’Absolu des métaphysiciens demeure sous forme de schéma — impersonnel et inaccessible — l’Absolu des mystiques est aimable, accessible, vivant. »

— Evelyn Underhill, Mysticism: A Study in the Nature and Development of Spiritual Consciousness

(Traduction : Michèle Le Clech)

Publicités

N'hésitez pas à laisser un message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s