Miki Kashtan : facilitation de la convergence

Nous en aurions tellement besoin aujourd’hui !
Petite interview de Miki Kashtan : les bases de la facilitation de la convergence

— traduction et sous-titrage : Sophie Rougevin-Baville, Michèle Le Clech, Nelly Delambily,  Simon Kobayashi

La facilitation de la Convergence repose sur un principe fondamental : les gens peuvent collaborer, et trouver les solutions qui conviennent à tous, quand ils s’engagent à travailler ensemble et que tout le monde est d’accord.
Voici comment ça marche, 4 notions-clés sous-tendent ce travail :

— Premièrement
Quelles que soient leurs divergences, les gens se rejoignent sur ce qui est primordial.
— Deuxièmement, quand ils savent que leurs besoins comptent, les gens sont plus enclins à adhérer plutôt qu’à faire des compromis.
— Troisièmement, la capacité des gens à s’enthousiasmer pour certaines choses dépasse de beaucoup leurs simples préférences.
— Enfin, quand on sort du paradigme du « ou/ou » pour chercher une solution qui convient à tous, il est plus facile pour les gens de s’entendre.

Ce sont les principes de base.
On amène les gens à définir ensemble leurs critères, et à élaborer des propositions qui tiennent compte de ces critères.
Puis on repère celles qui prennent en considération le plus de critères et de besoins, et généralement ce sont elles qui sont retenues, car elles ont l’adhésion de tous.

 

Chevaliers des temps modernes

« Cette animation resulte de trois mois de travail dans le cadre de mon travail de bachelor à la HEAD (Haute école d’art et design de Genève).
Il a été réalisé en animation traditionnelle dessinée et montée à l’aide d’Adobe premiere pro.
La narration se base sur le livre La Chevalerie relationnelle d’Olivier Clerc, et porpose de le revisiter pour rendre son contenu accessible aux enfants dès 7 ans.
L’idée est d’explorer les processus de nos relations sociale, à l’école et à la maison, en mettant l’accent sur l’importance de la parole et du choix de nos mots.
Cette vidéo à pour but de nous aider à établir des liens sociaux harmonieux, dans le respect de l’autre et aussi de soi-même. »

— Mélissa Monnier


En quête de sens : la transformation intérieure

« En juin 2011, alors que le tournage du film En quête de Sens est terminé et le montage déjà bien entamé, une tante de Marc, parle avec enthousiasme aux réalisateurs d’un sage qui a beaucoup marqué sa quête de sens.
Cet homme, c’est Arnaud Desjardins qui, âgé de 88 ans pourrait passer prochainement de l’autre côté… A travers ses voyages, cet auteur et réalisateur fût le premier à faire connaître au grand public, les grands maîtres de sagesse de diverses traditions…
Il a ensuite partagé ces enseignements dans de nombreux livres sur la connaissance de soi…
[…]
Conscients que ce témoignage est précieux l’équipe de Kamea Meah Films, à travers le réalisateur Antoine Meyer, propose d’entourer le témoignage d’Arnaud Desjardins d’autres d’interviews qui n’avaient pas trouvé place dans le film En Quête de Sens…

Voici donc un film de 26 min qui vient poser la question de la connaissance de soi, de l’ego, de son impact au quotidien et dans la société… En dehors des idéologies religieuses, un film qui pose la question de la transformation intérieure comme un acte de rébellion face à une société marchande et matérialiste…